Actualité / brèves

 Retour liste des brèves

Enseignement supérieur et pastorale

Publié le 15/03/2019

Le Centre scolaire Favorite-Sainte Thérèse de Lyon a ouvert ses portes à l'ADDEC ce mercredi 13 mars pour sa commission nationale post-bac. Cette rencontre a initié une réflexion pour une pastorale en enseignement supérieur sur le thème : « Accueil et accompagnement de l'étudiant dans sa construction personnelle et humaine ».

Avec 14 établissements représentés, le groupe a été constitué d'une quarantaine de chef d'établissement, adjoints ou animateurs en pastorale scolaire et enseignants engagés de l'académie.
Le programme de la journée s'est déployé en 2 temps. La matinée introduite par le cardinal Philippe BARBARIN a été poursuivie par le frère dominicain Pavel SYSSOEV avec un développement du thème retenu par les organisateurs de l'ADDEC. Après la messe à la chapelle de La Favorite, présidée par Mgr Jean-Marie LE VERT, président de l'ADDEC, et le déjeuner servi à La Favorite, l'après-midi a été consacré à 4 ateliers, dont 2 au choix pour les participants.
L'objectif de ces rencontres avec des personnalités et des associations sur 4 thématiques était d'élargir notre vision pour enrichir et adapter le projet éducatif et pastoral des campus, en ouvrant des pistes permettant de rejoindre les étudiants d'aujourd'hui :

  • La construction de la personne : « comment cultiver l'espérance face aux enjeux d'une formation intégrale de la personne ? », avec Mgr Emmanuel GOBILLIARD, évêque auxiliaire de Lyon
  • L'engagement auprès des frères : « comment se décentrer pour donner de soi ? », avec Pierre DURIEUX secrétaire général de l'association Lazare.
  • Faire face à l'échec : « comment rebondir après un échec ? », avec Dominique PAYOT de l'association 60 000 Rebonds, présidée par Guillaume MULLIEZ.
    Les usages de la médiatisation et des réseaux : « comment ne pas perdre la tête ? », avec François-Nicolas D'ALINCOURT, journaliste, chasseur de tête,

Dans le contexte de développement des campus de l'enseignement catholique, et de la dynamique « vers 2030 » engagée avec nos DEC, les apports d'une telle journée prennent tout leur relief : Dans ces nouveaux lieux de formation, nos regards sur le jeune étudiant sauront-ils se convertir en contemplation, et dépasser la simple surveillance ? Le service de la société que nous voulons y assurer, le vivrons-nous seulement pour son efficacité ou bien avec l'humilité du serviteur inutile ? Nos campus resteront-ils de simples dispositifs pratiques avec « un supplément d'âme » ?... Dans lesquels il nous suffirait que la Grâce s'ajoute à la nature déjà constituée... alors que, sans la Grâce qui est première, la nature ne peut s'épanouir ! Enfin, la Bonne Nouvelle, l'Evangile, trouvera-t-elle sa place dans le tourbillon des formations, des périodes de stage, des concours et autres obligations académiques ?

Cette belle journée a révélé la sensibilité de la question posée par le thème retenu, notamment pour les étudiants de BTS. Elle a aussi montré que, si la moisson peut être abondante, les ouvriers sont trop peu nombreux. Elle a prouvé enfin que les classes d'enseignement supérieur constituent un terrain étranger par rapport à l'activité pastorale menée en lycée ou en collège. Les jeunes y passent au seuil de l'âge adulte et s'ils peuvent être touchés par la Bonne Nouvelle, ce sera avec l'exigence de l'âge nouveau qu'ils inaugurent, en devenant des hommes et des femmes, et non avec les réminiscences de la foi de l'enfance ou les seules informations véhiculées par le flot saturé du web...

Bertrand EYGUN, Délégué ADDEC

La gloire de Dieu, c'est l'homme vivant, et la vie de l'homme c'est la vision de Dieu - Saint Irénée, Evêque de Lyon et Père de l'Eglise


 Retour liste des brèves